MOULINS DE FALICON 06950


Etude et prospection Jacky Sarale

Mise à jour juin 2022

 

Ce petit village situé au nord-est de Nice n'a pas toujours été un lieu de résidence prisé aux portes de la ville.

Jusqu'au milieu du 20e siècle c'était un terroir agricole complanté d'oliviers ainsi que de vignes avec quelques cultures maraîchères et un peu de céréales

Au début du 18e siècle l'intendant du Comté de Nice Mellarède estime le lieu de Falicon de fort bonne qualité qui produit 300 Charges de blé et 400 Rubs d'huile

En 1751 l'intendant Joanni écrit :

« Le territoire de Falicon est composé pour moitié environ de vignes et d’oliviers et pour moitié de bandites de pâturages et de montagne.

Il n'y a dans ce lieu aucune foire marché ni commerce, on y fait seulement la vente d'une quantité importante d'huile lorsque la récolte de l'année est bonne.

Le vallon de Bavilliers (ruisseau du Rayet sur le cadastre ancien qui provient du quartier Sembule  situé entre Le Mont Chauve d'Aspremont et le Mont Chauve de Tourette et se jetant dans la Banquière) qui parcourt le territoire de Falicon étant à sec une bonne partie de l'année et ne pouvant de ce fait actionner les moulins à farine ou les édifices à huile, la Commune de Falicon a construit plusieurs moulins et édifices à l'Ariane territoire de Nice, en déviant à cet effet l'eau du Paillon moyennant une redevance.

Voir « Les moulins de l’Ariane »

« Les Moulins rapportent 200 livres et les édifices mille livres environ par an. »

Dans ses mémoires l'abbé dom Joseph Bonifaci note que la production d'huile de ce lieu est d’environ 9000 rubs 72.000 litres en 1815 en comparaison celui d’Aspremont produit 20.000 rubs, celui de Tourrettes 10.000 et celui de la Trinité 17.000

Sur le cadastre dit napoléonien on dénombre 8 moulins : 7 à huile et 1 à farine

6 moulins à huile sont situés dans les 2 branches du vallon ci-dessus, les 2 autres dans la partie de la Banquière coulant dans la Commune

Cadastre de 1870

Moulin 1

43° 45’ 45,1 N ; 7° 15’ 28,4 E

123 A2 p 7

124 canal, 126 réservoir

De gauche à droite: blason , plan cadastral, vue aérienne 1961, vue aérienne 1970

Quartier Le Rayet Supérieur en rive gauche du ruisseau du Rayet où se trouvaient les bassins de décantation.

Le grand réservoir d’où partait le canal amenant l’eau à la roue du moulin était alimenté par une fontaine.

Sur une vue de 1961 le réservoir est encore visible mais pas le moulin

Ce moulin faisait partie d’un grand domaine comprenant aussi une chapelle privée (96 A1), cette propriété appartenant aux héritiers du Comte Cornillon Alexandre de Massoins

Extrait des délibérations du Sénat de Nice

« - L'interdiction pour tout particulier de Falicon, Faliconet, Tourrette, Saint-Blaise et La Roquette-du-Var de faire paître leurs bestiaux sur la bandite " Moncalvo " et dans les bois et terrains cultivés appartenant au comte d'Aspremont, Luigi Gaetano Marinetto Lascaris Castellar Ventimiglia et la contestation présentée par le comte Alessandro Cornillon di Massoins (19 avril - 8 juin 1779, 22 juillet 1780, 20-26 février 1781 

-la nomination du comte Giuseppe Cornillon di Massoins en qualité de substitut surnuméraire de l'avocat des pauvres et le droit de donner des consultations aux particuliers (10 mars - 12 juin, 20 juin 1789) »

Moulin 2

43° 45’ 33,8 N ; 7° 15’ 48,6 E

Quartier la Bicoqua

174 A2 p9

De gauche à droite: vues du site, plan cadastral, vue aérienne de 1970

Situé lui aussi en rive gauche de ce même ruisseau qui semble t’il remplissait un grand réservoir servant à le faire fonctionner.

De nos jours aucun vestige n’est visible car la végétation est très dense.

Il semblait encore en état en 1970 sur une photo aérienne.

Moulin 3

43° 45’ 28,6 N ; 7° 16’ 01,9 E

364 A2 p15 moulin

365, bassin, 335 fontaine

De gauche à droite: cadastre section A2, moulin 3, fontaine, moulin 4

La force motrice provenait d’un bassin alimenté par une fontaine située au-dessusLa fontaine existe toujours mais est à sec.Sur l’emplacement du bassin se trouve une construction Le moulin lui-même est devenu une habitation qui ne possède plus les aménagements spécifiques à un moulin.

Moulin 4

43° 45’ 13,5 N ;  7° 16’ 13,3 E

479 A4 p18

Ci dessus de gauche à droite diverses vues

Ci contre de gauche à droite

vue du moulin

extrait du plan cadastral

En rive gauche dans le cours inférieur de ce ruisseau il est le seul avec des ruines encore conséquentes.

Appartenait à Bandinelli Curti François. Avocat

 

Moulin 5

43° 45’ 15,7 N ; 7° 16’ 21,4 E

423 A4 p 17

De gauche à droite: vues du site, extrait du plan cadastral

Porté déjà en ruines sur le cadastre ancien, plus rien de visible

Appartenait à Navello Pierre

Moulin 6

43° 45’ 14,6 N ; 7° 16’ 24,5 E

426 A3 p16

Propriété du précédent mais aux dimensions plus modestes.

Aucune ruine

 

Moulin 7

43° 45’ 07,1 N ; 7° 16’ 38,4 E

302 B2 p33

Moulin à huile

 

De gauche à droite:

extrait du plan cadastral section B2

vue du site

En rive droite de la Banquière (Paillon de St André) qui avait un débit plus important que celui alimentant tous les précédents moulins (mais néanmoins limité).

Alimenté par un canal déviant l’eau de la Banquière

Boniface Pierre propriétaire

Le bâtiment est toujours visible

Moulin 8

43° 45’ 05,4 N ; 7° 16’ 48,0 E

302 B2 p33

Seul moulin à farine du village.

Lui aussi alimenté par un canal propre puisant les eaux de ce cours d’eau.

Le bâtiment existe toujours mais pour d’autres activités

Propriétaire Andréa Augustin