Point du Ramingao ŗ Roquebrune Cap-Martin

Le Comte Antoine Tonduti de l’Escarène

Mise à jour novembre 2023

 

Casalis () a écrit une biographie de cette personnalité qu’on peut comparer à sa biographie sur Internet.

Les deux sont cohérentes entre elles mais chacune avec des détails particuliers.

 

Biographie Internet

 

Antone Marie Paule Barthélemy Tonduti comte de l’Escarène 14 /10/1771- 06/04/1856

Blessé à Marengo.

Secrétaire général du département de la Méditerranée pour Napoléon en 1808.

Directeur général des Postes à la Restauration.

Ministre de l’Intérieur du Roi de Piémont Sardaigne Charles Albert de 1831 à 1835

Grand-Croix de l’ordre des saints Maurice et Lazare en 1833

Epouse Flore Jacques Joseph de Théas de Thorrenc 1786-22/11/1863 le 04/05/1883 à Grasse, branche éteinte

 

Biographie de Casalis () page 579

 

Traduction


« Le comte Antoine né à Nice le 14 /10/1771 a pour origine la noble famille des Tonduti feudataires de l’Escarène. Après avoir suivi des études au collège des pères de l’Oratoire à Tornone, il a revêtu la tenue militaire et donné des preuves de grande valeur dans les principales unités de l’armée sarde contre les Français dans les dernières années du 18 ème siècle. Quand le monarque savoyard fut contraint à l’exil le Comte reprit la vie privée à Nice où il resta jusqu’à ce que Napoléon le nomme en 1808 secrétaire général du département de la Méditerranée à Livourne.

Durant cinq ans à cette charge c’est à dire en 1814, année pendant laquelle il fut appelé à une charge plus importante au ministère de l’intérieur à Paris.

Après la chute de Napoléon, l’abbé de Montesquieu, nouveau ministre de l’Intérieur lui confia la réorganisation des milices civiles, des communes et des hôpitaux et le nomma en outre directeur des postes.

Durant la brève apparition de Napoléon en 1815 le comte de l’Escarène renonça au ministère de l’intérieur, et au retour de Louis XVIII, à ses précédentes responsabilités s’ajoutèrent les sciences, les arts et l’instruction et plus tard les travaux publics, mais à peine Louis Philippe monté sur le trône il se retira des affaires publiques et retourna à la vie privée jusqu’à ce que Charles Albert en 1831 lui confie le portefeuille du ministère de l’intérieur. Il resta à ce poste jusqu’en 1835 date à laquelle il se retira de nouveau dans la vie privée à Nice où il mourut en 1856.

Le comte Vittorio di Camburzano écrivit une relation de sa vie qui fut imprimée à Gênes en 1857 avec Gio Fassi-Como. Ce récit est riche de faits historiques qui permettent d’expliquer bien des mystères du gouvernement à l’époque où il en faisait partie et qui éclaireront l’histoire des temps modernes »

 

Note:

On peut remarquer que le Comte Antoine Tonduti de l’Escarène a été au service alternativement du gouvernement sarde et du gouvernement français

 

 

Bibliographie

Dizionario geografico storico statistico commerciale compilato per cura del Professore e Dottore di Belle Lettere

Gioffredo Casalis Cavaliere dell’ordine de SS Maurizio e Lazzaro

Opera molto utile agli impiegati nei pubblici e private uffizi a tutte le persone applicate al foro alla milizia al commercio e singolarmente agli amatori delle cose patrie

Bibliothèque municipale de Nice B 8163 page 579