Ci-dessus de gauche à droite: coordonnées, croquis, extrait carte

Point du Ramingao ŗ Roquebrune Cap-Martin

 

 LE PONT PRECURSEUR DU PONT DE PIERRE PEILLON-DRAP


Rapport préalable à une visite dans le Paillon de Borghéas

Etude et prospection Claude Lazzerini et Félix Dalbera

 

Mise à jour novembre 2022

 

Ci-dessus de gauche à droite:

coordonnées, croquis, pont de pierre, extrait carte, trace de pile

Cn distingue sur une carte des archives Royales de Turin de 1762 à l’écart de l’axe routier actuel, un ancien passage à l’Est du Pont de Peille lequel n’existait à cette époque. Ce passage permettait de rejoindre, les deux berges. 

Sur l’ancienne route Royale de Nice à Turin, avant la construction de l’ouvrage du Pont de Peille à la sortie de Drap aujourd’hui au niveau de la Condamine, existait un passage en amont de la rivière du Paillon du côté du bassin de la vallée de l’Escarène et Peillon.

 

Pour rappel le 23 Mai 1780, par lettre patente, Victor AMEDEE III, décide de la construction de ce grand Pont en pierres en cinq arches, de 140m de long. Plus tard, lorsque les troupes françaises s’emparent du Comté fin 1792, l’ouvrage n’est toujours pas terminé!!

 

Le 12 Juillet 2022, avec Felix DALBERA, nous avons mis à profit la sécheresse actuelle pour explorer la rivière et retrouver ce passage.

 

Du coté des berges, l’endiguement de part et d’autre des rives ne nous permet pas de retrouver le moindre témoignage de culées.

Cependant, au droit de l’emplacement théorique du passage (trace du chemin sur le cadastre), nous retrouvons une base de Pile de 3,oom x 1,oom avec une hauteur émergée 0,60m.

Cette partie de construction à été réalisée avec une maçonnerie soignée de moellons.

Est-ce le témoignage de l’ancienne infrastructure?

 

A ce stade de l’ enquête cet indice nous permet d’imaginer à l’endroit où le cours d’eau se resserre, un pont avec un tablier en bois reposant sur une pile Centrale.