Point du Ramingao ŗ Roquebrune Cap-Martin

RESTAURATION DU TROPHEE D'AUGUSTE1930 - 06320 lA tURBIE

Mise à jour juin 2022

De gauche à droite: cadastre actuel, cadastre de 1874, dessin de la porte Gioffredo

 

Journal « Le petit Niçois »

 

 

Samedi 29 mars 1930

Demain Dimanche, l’Ecole de Nice se rendra à la Turbie avant de descendre vers les jardins enchantés des Colombières à Garavan….

A la Turbie, le Docteur César Roux, au nom de Monsieur le Maire de Nice, remettra au Conservateur du Musée, Monsieur Philippe Casimir, un précieux élément.

Il s’agit de la lettre « N » du mot « Pontifex » que le savant Spitalieri de Cessole sauva.

Cette lettre sera placée à sa place dans la reconstruction de l’inscription du trophée telle que Pline nous l’a transmise. De grands travaux sont en cours en ce moment à la Turbie sous la conduite de Monsieur Formigé. Le musée généreusement offert par Monsieur Ed. Tuck, que l’on peut comparer à Mécène, le familier de l’Empereur Auguste, est achevé et sera visité.

Restauration partielle du Trophée et son isolement (voir note) sont poussés activement.

Sur la façade ouest, la majeure partie du premier et du second soubassement sont remontés.

Quatre autres colonnes (voir note) vont rejoindre les deux remontées. Avec raison le plus grand nombre possible de blocs antiques seront utilisés. Ceux de l’environ ont été récupérés. Des négociations en cours vont faire revenir des fragments disséminés dans des musées.

La grande inscription que Pline l’ancien a relevée dans le tome III de son histoire universelle, sera restituée.

Quatre vingt huit fragments sont connus, la plupart à la Turbie.

Nombre de pièces vont faire retour à la Turbie, il en va de l’intérêt général de la science.

Le musée de Saint Germain a reçu en 1869 divers éléments dont le milieu d’un corps d’un gigantesque guerrier orné du paludantium des Généraux.

Monaco a des éléments divers. Nice a le « N » de Pontifex qui fut recueilli par Spitalieri de Cessole en 1840. La pièce de 36 cm de haut d’une grandeur rare et notable. Elle avait été recueillie par le lettré Niçois.

Copenhague a la partie supérieure d’une statue de Drusus depuis 1840. Les beaux travaux en cours sont le digne couronnement de l’oeuvre de Philippe Casimir, notre excellent collaborateur et ami fidèle.

 

Mardi 01 avril 1930

Vendredi, Mr Labande, Directeur des archives et du musée de la Principauté approuvé par SAS le Prince Louis décidait de donner les fragments provenant du trophée se trouvant à Monaco.

Enfin la Direction des musées des antiquités nationales de Saint Germain en Laye donnera le bas-relief et les parties de l’inscription portées en 1869.

Des négociations sont en cours avec le gouvernement danois pour le retour de la statue de Drusus

 

L’ancien porche de la Place Saint Jean à La Turbie

 

On trouve cette gravure, page 27, dans l'ouvrage de Jules Formigé :

LE TROPHEE DES ALPES La Turbie 

FOUILLES ET MONUMENTS ARCHEOLOGIQUES EN FRANCE METROPOLITAINE

Centre national de la recherche scientifique, 13 quai Anatole France  PARIS 75007 de 1949

Formigé a mis comme légende :

"Porte de l'enceinte post-romaine de La Turbie (Magasin Pittoresque XXIe année 1853. p. 174 et suivantes) Plusieurs blocs de l'inscription du Trophée des Alpes y avaient été réemployées. Ils furent déposés et transportés au Musée de St Germain en Laye d'où ils furent renvoyés pour être replacés sur le Trophée lors de sa restauration. C'est en examinant ces blocs que Gioffredo a pu reconnaitre que la vieille tour de La Turbie  était le Trophée  des Alpes.

Notes

 

Isolement : Des maisons entouraient de très près le monument, comme on peut le voir sur le plan cadastral de 1874. Elles ont été progressivement démolies pour mettre en valeur le monument comme on le voit sur le cadastre actuel.

 

Colonnes : Actuellement on peut voir quatre colonnes reconstituées totalement et deux partiellement. Des futs de colonnes se trouvent encore dans la carrière romaine.

 

Formigé Jules : Il est également l’auteur d’une note sur « l’inscription du trophée de la Turbie » parue dans le bulletin de la Société Nationale des Antiquaires de France en 1948

 

Voir aussi :

 

http://www.archeo-alpi-maritimi.com/inscriptionstrophee.php

 

http://www.archeo-alpi-maritimi.com/trophee_auguste.php