digue du var

 

PAVAGE ET NOMS DES RUES DE NICE ET  NUMEROTATION

Mise à jour décembre 2018

Ce travail a été très long

 

Extraits de "l'Avenir de Nice" du "Messager de Nice" et du "Journal de Nice"

 

Lundi 24 novembre 1851 page 3

 

… on se plaint journellement de ce que beaucoup de rues des nouveaux quartiers manquent encore de noms et les maisons de numéros

 

Samedi 10 septembre 1852 page 2

 

…les premières opérations à réaliser sont, sans contredit, le numérotage des maisons

 

Jeudi 30 septembre 1852

 

Au sujet de la dénomination des rues et du numérotage des maisons, Mr le Syndic  parait vouloir s’en occuper sérieusement. Nous croyons utile  de reproduire un extrait d’un article remarquable de Mr Palenceau … (Il s’agit d’une proposition  de plaques en chanvre bituminé et vernies)

 

Vendredi 01 octobre 1852 page 2

 

Au sujet des améliorations urgentes que nous réclamons : classement des rues et des maisons.

(Le journal fait état de plaintes de gens dont le courrier n’arrive pas faute de numérotation)

 

Jeudi 2 décembre 1852 page

 

(Longue diatribe sur la question du numérotage des maisons et de la dénomination des rues)

 

Jeudi 23 décembre 1852 page 2

 

…On rappelle au syndic la nécessité où l’on se trouve de procéder à la dénomination des rues et au numérotage des maisons. Le syndic répond qu’il convoquera prochainement pour cet objet le Conseil délégué et le Conseil d’Ornement

 

Jeudi 17 février 1852 page 2

 

Le 24 du mois courant à 10 h du matin auront lieu à l’Hôtel de Ville les enchères de l’entreprise relative au pavage  en pierres de grès de la Spezia, de la rue du Pont Vieux à partir du clocher de Ste Réparate jusqu’aux escaliers du passage dit Bouche du four

 

Samedi 15 janvier 1853  page 1

 

…citons parmi les améliorations nécessaires, le pavage des rues, leur désignation régulière, leur élargissement et redressement en plusieurs endroits, leur éclairage, le numérotage des maisons.

Nous observons que des expériences faites récemment en divers pays il résulte que le pavage en quartiers de grès  demeure jusqu’ici préférable en y intercalant toutefois des bandes pour les roues des voitures ainsi que cela se voit à Turin par exemple

 

Dimanche 27 janvier 1853 page 2

 

L’entreprise de pavage de la rue du Pont Vieux a été adjugée à Mr JB Bisio tailleur de pierres

 

Samedi 16 avril 1853 page 2

 

Le 26 avril à 11 heures du matin auront lieu les enchères et l’adjudication de l’entreprise relative au pavage  en pierres de grès de la Spezia, de la rue du Collet…

 

(Note : s’il s’agit de la Spezia en Toscane, la distance est très importante. Les pierres étaient-elles approvisionnées comme lest de bateaux, ou comme chargement normal  question à éclaircir)

 

Mercredi 27 avril 1853 page 3

 

L’entreprise de pavage en pierre de grès de la rue du Collet a été adjugé hier matin à Mr JB Biasio

 

Jeudi 8 septembre 1853

 

L’absence de numérotation des maisons a fait l’objet d’un article satirique du journal. En effet plusieurs maisons portant  le même nom, un condamné à mort a pu s’échapper le temps que la police retrouve la maison concernée.

Le rédacteur du journal invite le syndic  à se pencher sur cette question sérieusement. Ci joint photo de l'article

 

Dimanche 29 janvier 1854 page 2

 

On fait en ce moment une excellente réparation à la chaussée de la rue Ste Réparate à la suite de la pose des tuyaux pour le gaz. L’administration municipale s’est entendue  avec la Compagnie pour rectifier le pavage de cette rue dont le nivellement et la forme avaient été manqués

 

Vendredi 3 février 1854 page 1

 

Le Syndic de la Ville vu l’arrêté cité où il est déclaré que le cout et le placement des plaques auront lieu aux frais des propriétaires…

Arrête ce qui suit

Les propriétaires des maisons situées dans la ville et les faubourgs doivent retirer avant la fin d‘avril prochain au bureau de l’architecte les plaques portant le numéro correspondant à leur propriété. Les plaques leur seront remises contre remboursement de la somme de 2 francs, prix d’achat.

… Les propriétaires sont avertis  que si dans le délai fixé ils ne font pas procéder à cette opération, il y sera pourvu à leurs frais…

 

Dimanche 9 avril 1854 page 2

 

Avis de l’administration municipale

Les propriétaires des maisons situées dans les rues et places désignées ci-après sont priés de retirer es numéros  des maisons respectives dans le plus court délai aux termes du manifeste de Mr le Syndic

(Suit la liste des rues concernées)

 

Samedi 3 juin 1854 page 1

 

Rapport du Conseil d‘Ornement

 

Aux termes de la délibération du Conseil municipal en date du 9 décembre dernier, le Conseil d’Ornement s’est empressé de rechercher quels seraient les principaux travaux qui pourraient être prochainement entrepris pour améliorer les conditions de notre ville…

 

1 – pavage des rues

 

La réforme du pavé de notre ville est une nécessité trop vivement sentie pour qu’elle ait besoin de démonstration.

Les diverses parties de la voie publique qui devraient être pavées à neuf comprennent les sections suivantes.

(Suit la liste des portions de rues concernées et le total de la dépense sur la base de 40 f le m2 de 498150 f)

Pour la nature des pavés on devra adopter ces variétés de roches dont la surface n’est point susceptible de prendre le poli par le frottement résultant du passage des voitures et des chevaux. Les grès de Berre et de Lucéram ainsi que le calcaire siliceux de Jarrier pourront être avantageusement être employés à cet usage. Mais il est évident qu’avant d’entreprendre l’ouverture des carrières sur une grande échelle les entrepreneurs voudront être assurés d’avoir une quantité considérable de travaux. Aussi le Conseil d’Ornement est d’avis que l’entreprise de pavage doit être divisée en deux ou trois lots importants, afin que les entrepreneurs puisent opérer en grand et se trouver à même de faire sur la mise à prix le plus fort rabais possible.

Comme échantillons quoique imparfait du pavage proposé, le parvis de l’Hoel de Ville pavé en dalles de Lucéram, et d’autre part, l’entrée de la rue de la caserne et la passerelle qui rattache le trottoir de la maison des …  aux arcades de la Place Victor en pierres de Jarrier.

Il est plus que probable que lorsque ces carrières seront en pleine exploitation, le prix du mètre carré de pavage pourra descendre à 8 F et même en dessous cependant pour calculer aussi largement que possible, on porte le m2 à 10 F, comme un prix courant qui est accepté dès à présent par les principaux entrepreneurs.

En outre il ne sera peut-être pas inutile de faire observer que les pierres de Jarrier, dont la formation géologique, suivant l’illustre ingénieur Mr Elie de Beaumont, aux couches à nummulites du terrain crétacé supérieur peuvent fournir une excellente chaux hydraulique, en utilisant les débris provenant de la coupe des pavés. Cette considération est d’autant plus puissante que la chaux hydraulique que l’on consomme à Nice  en assez  grand quantité, nous provient entièrement de l’étranger (suit l’analyse chimique du calcaire siliceux de Jarrier)

 

Note : Près du carrefour de la route de Blausasc au lieu-dit Fontaine de Jarrier on peut voir encore un front de taille et des installations pour le chargement des pierres.

Il n’a pas été possible de reconnaître la présence de four à chaux

 

Samedi 2 juin 1855 page 3

 

On a terminé le pavage de la rue du Collet. Les trottoirs de la rue de Turin ont été faits en partie

 

Samedi 01 décembre 1855

 

Le Conseil  décide qu’il sera procédé pour le moment au pavage en grès de la Spezia de la rue de la Payrolière et qu’on s’occupera plus tard de la rue du Pont Neuf

 

Dimanche 2 décembre 1855

 

Critique de nos concitoyens sur le fait de paver en dalles de grès des rues où il ne passe que des piétons et en galets les rues larges et fréquentées

 

Lundi 24 décembre 1855

 

Pavage de la rue Paradis en cours

 

Mardi 19 avril 1859

 

Le syndic donne avis qu’il sera procédé le 25 avril aux enchères du pavage en pierre de la Spezia de la rue Saint François de Paule

 

Jeudi 22 septembre 1859

 

Après le pavage de la rue de la Boucherie et de la Place aux Herbes, est venu celui de la rue Saint François de Paule. Ce travail est terminé aujourd’hui depuis la Cours  jusqu’au théâtre royal

Samedi 3 octobre 1863

 

Nous apprenons que la municipalité de Nice va s’occuper prochainement de la dénomination et du numérotage des rues et places de la Ville... Nous aimons à espérer  que l’administration municipale se réservera l’initiative de  donner des noms de rues  à ces voies de circulation en s’inspirant  de faits historiques contemporains ou anciens et de noms dont les annales de Nice sont assez riches pour fournir une brillante nomenclature (cela devait probablement concerner surtout les quartiers de la rive droite du Paillon)